Questions fréquentes

1. Puis-je faire installer une commande à distance sur mon installation de chauffage existante ?

Oui, il existe des solutions pour tous les types de chauffage, à l’exception des systèmes rechargés manuellement, comme les poêles à bois ou les cheminées de salon.

2. Dois-je attendre de remplacer mon chauffage pour m’équiper d’une commande à distance ?

Non, vous pouvez dès à présent profiter des avantages d’une commande à distance sur votre installation existante. Lors du choix du produit, assurez-vous auprès de l’installateur ou du fabricant que ce produit pourra être réutilisé avec une future installation de chauffage.

3. Je souhaite remplacer prochainement la production de chaleur (chaudière, pompe à chaleur) de ma résidence secondaire, existe-t-il des solutions déjà équipées ?

Oui, certains fabricants de chaudières et de pompe à chaleur proposent des modèles équipés d’une commande à distance.

4. Puis-je installer un tel système dans mon appartement dans un bâtiment à plusieurs appartements ?

Oui, certains systèmes sont conçus pour cela et agissent sur les radiateurs ou le chauffage de sol de votre appartement. Un système centralisé, agissant sur la production de chaleur (chaudière, pompe à chaleur ou autre) est également possible et permet d’apporter des bénéfices supplémentaires.

5. A quelle économie d’énergie puis-je m’attendre ?

Cela dépend du nombre de jours d’absence, de la température réglée lors des absences et de la consommation d’énergie actuelle. Vous pouvez utiliser le calculateur d’économies pour une première évaluation.

6. Baisser la température pour une absence d’une semaine vaut-il la peine ?

Oui, l’énergie économisée tout au long de la semaine d’absence sera nettement supérieure à l’énergie qu’il faudra pour faire remonter la température avant votre arrivée.

7. Jusqu’à combien puis-je abaisser la température en mon absence ?

En principe, dans un chalet bien isolé thermiquement, on peut abaisser la température jusqu’à 6°C au minimum. L’abaissement devra être limité à 10°C si votre bâtiment est mal isolé ou comprend des pièces non chauffées dans lesquelles des conduites d’eau si situent (eau sanitaire ou conduites de chauffage). Demandez conseil à votre installateur pour éviter tout risque.

En principe, dans un appartement d’une résidence secondaire comportant plusieurs appartements, on limitera l’abaissement de température à 12°C afin d’éviter de refroidir les appartements attenants qui peuvent être occupés.

8. A quel moment dois-je relancer le chauffage pour que la température soit agréable à mon arrivée ?

Généralement, la relance quelques heures avant votre arrivée suffit. Néanmoins, cette durée peut varier en fonction de l’isolation du bâtiment, du système de chauffage et de la température extérieure.

9. Je souhaite savoir à distance si mon chauffage fonctionne, quel système me recommandez-vous ?

Dans ce cas, choisissez un système capable d’envoyer une notification (SMS, courriel ou autre) en cas de problème. En répondant au questionnaire vous recevrez la liste des systèmes compatibles.

10. Je souhaite connaître à distance la température dans une pièce, quel système me recommandez-vous ?

Dans ce cas, choisissez un système muni de sonde(s) de température dans la ou les pièces dont vous souhaitez connaître la température. En répondant au questionnaire vous recevrez la liste des systèmes compatibles.

11. Je souhaite faire le maximum d’économies, quel système me recommandez-vous ?

Dans ce cas, choisissez un système qui permet d’enclencher et de déclencher la production de chaleur en fonction de la température ambiante ainsi que la production d’eau chaude sanitaire indépendamment du chauffage des locaux. Renseignez-vous auprès d’un installateur pour savoir si votre chauffage actuel est compatible avec ce type de système. En répondant au questionnaire vous recevrez la liste des installateurs dans la région de votre résidence secondaire.

12. Ces systèmes sont-ils fiables ?

La technologie est mise en œuvre depuis déjà plus de 10 ans. Pour vous assurer de sa fiabilité, renseignez-vous auprès du fournisseur ainsi qu’auprès de ses références pour le système choisi.

13. Y a-t-il un risque de moisissures si la température en absence est réglée à 6°C ?

Le risque que l’abaissement de la température en absence crée des problèmes d’humidité dans les résidences secondaires de montagne est minime, sauf si le bâtiment est très étanche et qu’une importante source d’humidité ambiante existe à l’intérieur (infiltration d’eau, bassin d’eau). En effet, à la montagne l’air ambiant est généralement très sec durant l’hiver. Par ailleurs, des échanges d’air même minimes éliminent l’humidité résiduelle en 1-2 jours après le départ des locataires.

14. Dans mon immeuble certains appartements sont occupés (et donc chauffés) plus souvent que d’autres (qui abaissent la température en absence). Les appartements inoccupés « volent » de l’énergie à ceux qui chauffent.

La température des appartements inoccupés doit être fixée aussi bas que possible, mais sans péjorer le confort des appartement voisins occupés.
Dans la mesure où les personnes présentes arrivent à chauffer suffisamment leur logement, l’énergie « volée » par des appartement voisins vides ne constitue pas un problème. En effet, en abaissant leur température en absence, les propriétaires absents diminuent la consommation d’énergie de tout l’immeuble. L’énergie économisée dépasse largement l’énergie « volée » aux propriétaires présents. Si les frais de chauffage sont répartis en pour mille de la surface des logements, tous les propriétaires en profitent.
Au cas où chaque appartement est doté de compteurs individuels du chauffage, les économies d’énergie ne profitent pas à tout le monde et une discussion entre copropriétaires s’impose.